Sommier

2005-12-15 - 2015-10

Biographie

On connassait le concept de canapé-lit, voici celui de lit-canapé. Le sommier Sommkit ne fut pas acheté pour dormir. D'ailleurs les termes "sommier" et "sommeil" n'ont pas la même étymologie. Non, il devait juste servir de vis-à-vis par rapport à la banquette violette, autour de la table basse, dans un contexte de vie sociale où des gens viennent passer des soirées à la maison. Parfois je l'utilisais comme table. Il suffisait de poser une planche en bois dessus et la voilà dressée. La plupart du temps, il servait de dépotoir. Il lui arrivait d'être recouvert de tellement de daubasses que sa fidèle couverture polaire tricolore (orange jaune rouge) en devenait presque invisible. Et s'il eut fallu ranger tout ça dans l'urgence, il aurait suffi de replier la couverture comme un énorme baluchon. Au logis dit "la truelle", Sommkit prit place dans le mini-open-space ; il servait pour s'asseoir devant un bon film, quelques coussins dans le dos. Souvent il redevenait dépotoir. A VSL après neuf ans d'existence, Sommkit retrouva sa fonction originelle de lit. D'abord dans le salon, où je vécus les premiers mois, déléguant à la chambre le rôle de remise, de dépotoir, bref de sas. Puis migration dans la chambre, excedé d'être réveillé par les grésillements nocturnes du chauffe-eau. Epuisés par les déplacements, les pieds du Sommkit devinrent branlants. Je dus les visser de manière grossière pour un résultat inefficace. Les sommeils n'étaient pas agréables. Mis au rebut, à la vertical (un comble pour un lit) contre un mur, pendant ma période "yoga avant l'hiver" où je dormais sur mon matelas à même mes pans de moquettes bordeaux, les sommeils en furent de meilleurs qualités. Comme quoi, il vaut mieux être cul-de-jatte que d'avoir de mauvais pieds.

cryspy

Album souvenir

Squelette Squelette Latte manquante Latte manquante Une image Une image

Mémorial

Cet hommage figure dans le mémorial Meubles.